Dernières actualités
Femme qui essaie d'entendre la main derrière l'oreille

La surdité est-elle reconnue comme un handicap ?

La surdité est un problème de santé qui touche une grande part de la population et pas uniquement les personnes âges. Une baisse auditive est réellement gênante au quotidien et empêche de vivre normalement. La surdité est-elle pour autant reconnue comme un handicap ?

Femme qui essaie d'entendre la main derrière l'oreilleSource image : Audika

Quelles sont les principales causes de la surdité ?

La surdité peut avoir de multiples origines, c’est pourquoi il est parfois difficile d’en expliquer la survenue. Et quel que soit l’âge, il est malheureusement possible d’être atteint de surdité.

Le plus souvent, la perte d’audition est due au vieillissement du système auditif chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Cette baisse auditive, également appelée presbyacousie, se caractérise par une perte progressive des sons aigus. La personne atteinte de presbyacousie a alors de plus en plus de mal à entendre les conversations et à comprendre ce qu’on lui dit.

Une perte auditive au niveau de l’oreille interne peut aussi survenir à la suite d’un traumatisme sonore, qu’il soit aigu ou chronique. Différentes situations peuvent constituer un traumatisme pour l’audition, comme par exemple un concert, une explosion, ou encore un travail prolongé en usine.

La surdité est également susceptible d’apparaître à la suite d’un traitement médicamenteux. Certains médicaments ont des effets secondaires qui risquent d’entraîner des acouphènes, voire même une chute de l’audition. On parle alors d’ototoxicité.

Certains problèmes qui touchent l’oreille externe peuvent entraîner une perte auditive, tels que les otites (infection externe), une obstruction du conduit auditif par un corps étranger, ainsi qu’un surplus de cérumen.

Problèmes de surdité et reconnaissance du handicap

La surdité, qu’elle soit partielle ou totale, peut constituer un handicap. Parfois, malgré le port d’aides auditives, il reste difficile de vivre comme les autres. Mais tant que la surdité n’est pas constatée et reconnue de manière officielle, le handicap n’est pas confirmé.

Selon le niveau de surdité, il peut être nécessaire d’obtenir la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), afin de faciliter son insertion professionnelle.

Afin de pouvoir bénéficier du statut de travailleur handicapé, il faut tout d’abord déposer un dossier auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) la plus proche. L’équipe pluridisciplinaire désignée et la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) étudient ensuite la demande pour définir l’aptitude au travail. Une décision est alors prise en fonction des capacités et incapacités du demandeur à exercer un emploi.