La Prime à l’Insertion (PAI) de l’Agefiph

Prime-Insertion-Agefiph

La Prime à l’insertion vise à encourager les entreprises à recruter des personnes handicapées dans des emplois durables et faciliter l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Cette prime est accordée aux personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi (article L 5212-13), inscrites ou non à Pôle Emploi. Les employeurs dans les secteurs suivants, bénéficient également d’une prime

Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

emploi-travailleur-handicape

Le statut particulier de travailleur handicapé ouvre droit à un certain nombre d’avantages tant pour la personne handicapée qui travaille que pour le chef d’entreprise qui le recrute. Pour bénéficier du statut de travailleur handicapé, il faut remplir les conditions suivantes : Avoir 18 ans et plus ou avoir au moins 16 ans pour les jeunes

Insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées

emploi handicap

La loi du 10 juillet 1987 en faveur de l’emploi des handicapés Afin de favoriser l’accès à l’emploi des travailleurs handicapés, la loi du 10 juillet 1987 impose à l’ensemble des employeurs publics ou privés occupant au moins 20 salariés, une obligation d’emploi au profit des handicapés à hauteur de 6 % de leurs effectifs.

COTOREP : role et misson

La Commission technique d’orientation et de reclassement professionnel (COTOREP) est présente dans chaque département. Elle est compétente pour connaître la situation de l’ensemble des personnes handicapées adultes âgées d’au moins 20 ans (ou 16 ans en cas d’entrée dans la vie active). Elle regroupe des personnes qualifiées dans les domaines: de l’emploi de la formation

Détachement en entreprise

Le détachement en entreprise est favorise le passage du milieu protégé vers le milieu ordinaire Il permet aux personnes handicapées des centres d’aides par le travail (CAT) d’appréhender les réalités du travail en milieu ordinaire et d’acquérir des savoir-faire et des compétences professionnelles. Il offre aux entreprises la possibilité d’accueillir des personnes handicapées et d’en

Mise à niveau et mobilisation

Cette aide vise à mobiliser les acquis et les compétences des personnes handicapées pour favoriser leur accès direct à l’emploi ou à une formation professionnelle. Le déroulement de cette aide consiste dans la prise en charge, complémentaire à celle de l’Etat, du coût pédagogique et des prestations spécifiques liés au handicap pour des actions de

Scolariser des handicapés

Suite à la loi du 11 février 2005, le projet personnalisé de scolarisation est amené à remplacer l’actuel projet individuel d’intégration, dont les objectifs et modalités seront différents. Cette réforme devrait prendre effet en 2006 et s’accompagnera de la création de nouvelles structures et commissions compétentes. Jusqu’en 2006 : le projet individuel d’intégration scolaire (PIIS)

Création d’activité

Favoriser les initiatives des personnes handicapées qui créent leur emploi en accédant à une activité non salariée. Dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise, aider une personne handicapée au démarrage d’une activité indépendante lui permettant de s’assurer un emploi pérenne compatible avec le handicap : Participation au financement d’organismes spécialisés pour l’accueil, l’accompagnement

Bilan d’évaluation et d’orientation

Le bilan d’évaluation et d’orientation permet d’évaluer les potentialités des personnes handicapées pour préparer leur insertion et aider à leur maintien dans l’emploi ou à leur évolution professionnelle. Il permet également : l’identification des compétences et des aptitudes de la personne. l’analyse des motivations et des intérêts professionnels et personnels. l’élaboration d’un projet professionnel et

Elections et Personnes handicapées

Pouvoir élire ses représentants par la voie d’élections libres est une condition essentielle pour pouvoir parler de démocratie.  Le droit d’émettre son suffrage lors de l’élection des conseils communaux et provinciaux est l’un des droits les plus fondamentaux qui caractérisent notre État. Il est donc primordial que chaque citoyen puisse faire entendre sa voix. C’est