Logement et handicap : les lois et les aides

Trouver un logement adapté lorsque l’on est en situation de handicap peut sembler compliquer. Pourtant des réglementations et des aides vous permettent de trouver l’appartement ou la maison idéale, et d’y faire les aménagements nécessaires à moindre coût.

Choisir son logement

Bien choisir son logement en situation de handicap est une question épineuse. Vaut-il mieux choisir un programme neuf à Lyon ou une maison réaménagée en dehors de la ville ? Tout d’abord sachez qu’il existe des sites d’annonces immobilière spécialisés dans l’immobilier accessible aux personnes handicapées. Sachez aussi que les personnes en situation de handicap bénéficient d’un accès prioritaire aux logements sociaux.

Connaître les lois d’accessibilité du logement

Depuis 2007 les constructeurs de bâtiments neufs doivent se plier à certaines obligations d’aménagement pour que les appartements ou maisons soient accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Ces exigences sont surtout dimensionnelles, afin de faciliter les déplacements dans toute la surface du logement. Par exemple, dans la chambre une personne en fauteuil roulant doit pouvoir accéder aux trois côtés du lit.

Cependant, depuis fin 2015 ces normes d’aménagement ont été un peu allégées. Le marché de l’immobilier était largement impacté par les normes et subissait de fortes augmentations du coût de construction des appartements et maisons.

Le nouvel arrêté de 2015 prévoit la notion d’adaptabilité du logement. En pratique, cela permet à un promoteur immobilier à Lyon par exemple, de prévoir une souplesse d’aménagement dans les logements sans toutefois respecter toutes les exigences de la loi d’accessibilité.

Les aides au logement pour les personnes handicapées

Les aides au logement pour personnes handicapées

Que ce soit pour l’aménagement, la recherche ou le financement d’un logement, il existe plusieurs aides pour les personnes handicapées :

  • La réduction d’impôt pour adapter votre logement. Vous trouverez ici la liste des équipements qui peuvent être pris en charge en partie ou totalement pas des aides financières.
  • L’allocation de logement social. Cette aide vous est versée si vous ne pouvez bénéficier de l’APL et réduit le montant du loyer ou des mensualités d’un emprunt.
  • L’exonération de taxe foncière et de taxe d’habitation. Cette remise sur les taxes est calculée par rapport au prix de votre logement et au montant de votre salaire.

Choisir un logement est une étape dans laquelle vous pouvez vous faire accompagner par la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *