Handicap : conseils et astuces pour aménager votre logement

En France, les accidents domestiques sont, chaque jour, à l’origine de l’hospitalisation de 1 200 patients. Les personnes en situation de handicap y sont d’autant plus exposées que leur habitat est souvent inadapté. Des aménagements sont donc nécessaires pour leur facilité la vie et rendre leur quotidien plus agréable.

Dégager l’espace et signaler l’obstacle

amenagement-salon-handicap

Il existe plusieurs astuces pour dégager l’espace de vie d’une personne en situation de handicap et le rendre plus sûr. Vous pouvez par exemple :

  • Remplacer, dans la mesure du possible, les portes et fenêtres battantes par des modèles coulissants ;
  • Signaler les obstacles, au sol ou en hauteur, par des couleurs vives ;
  • Opter pour un revêtement de sol différencié pour prévenir des changements de relief de façon tactile, etc.

Ces aménagements, nécessaires pour une personne atteinte de handicap visuel, sont faciles à mettre en place et peuvent être pris en charge par différentes institutions.

Choisir soigneusement l’éclairage

Certaines personnes en situation de handicap comme les malvoyants ont besoin d’un éclairage continu, sans zone d’ombre ni passage éblouissant. Ainsi, optez pour des luminaires adéquats afin de favoriser l’éclairage indirect dans chaque pièce. Vous pouvez par exemple installer de petites lampes à poser ou encore de simples lampadaires pour éclairer le logement. N’hésitez pas à jouer sur les couleurs et les contrastes pour un repérage visuel fort.

Aménager les sanitaires

sanitaires-amenagement-handicap

Pour rendre des sanitaires plus adaptées à une personne en situation de handicap, il est recommandé d’éviter la baignoire, dont l’accès est des plus difficiles. Privilégiez donc une douche munie d’un siège adapté. Un siphon de sol, mis en place sur une surface étanche, facilitera le transfert direct depuis le fauteuil. Des barres d’appuis, à une haute comprise entre 90 cm et 120 cm, faciliteront quant à elle les différentes actions de la personne. Pour le lavabo, choisissez un plan vasque à fond plat et à siphon déporté.

toilettes-handicap-aménagement

Enfin, dans les toilettes, le transfert pourra se faire de manière frontale ou latérale, selon le handicap de l’usager. Vous pouvez quoi qu’il en soit prévoir des barres de soutien adaptées, fixes ou relevables.

Aménager la cuisine

Concernant l’aménagement de la cuisine, privilégiez les systèmes à tiroirs ou à portes coulissantes pour le buffet de cuisine ou les différents éléments bas. Les plans de travail et plaques de cuisson doivent se situer à 75 – 85 cm, avec un espace vide en-dessous. Côté évier, choisissez-le de faible profondeur pour un accès frontal.

D’autres travaux sont également à effectuer pour faciliter l’usage du logement des personnes en situation de handicap. Pour ce faire, il existe des aides financières adaptées en fonction des revenus. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *